Le couteau de Laguiole

 image d'un couteu de laguiole

On a conservé la prononciation ancienne, en patois, en occitan, c’est la raison pour laquelle on parle de Laïole.

Tout d’abord on écrit LAGUIOLE et on prononce « LAÏOLE ».

On a conservé la prononciation ancienne, en patois, en occitan, c’est la raison pour laquelle on parle de Laïole.

Deux siècles d’histoire.

  • Au début du 19ème siècle c’était une lame fixe et pointue emmanchée sur un morceau de bois.
  • 1829 : naissance du couteau Laguiole pliant à cran forcé.
  • 1840 : apparaît le poinçon ( ou trocard ), il servait aux éleveurs à trouer la panse des bovins qui gonflait avec les gaz issus de la fermentation de l’herbe grasse et humide.
  • 1880 : le tire-bouchon, accessoire indispensable aux Rouergats suite à la « montée » sur Paris pour être bougnats ou limonadiers.
  • 1930-1987 : les couteliers du village ne pouvant satisfaire la gloire du couteau du fait qu’ils ne voulaient pas investir dans des machines, ont laissé progressivement Thiers s’emparer de la fabrication du couteau de Laguiole.
  • 1987-2004 : l’activité coutelière est relancée à l’initiative des élus locaux.
Ce contenu a été publié dans A la découverte de l'Aveyron. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to Le couteau de Laguiole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *